Tournebroches anciens

Datant de plus de 500 ans, ces mécanismes de tournebroches anciens à contrepoids servaient à la cuisson des aliments. Ils étaient alors installés prêt du foyer. Alain Edouard Bidal est un féru de ces objets anciens, devenus désormais de plus en plus rares. Il aime les chiner un peu partout en France, et ensuite les restaurer avec soin afin de leur rendre tout leur éclat et leur noblesse.

En savoir plus

Classer les articles par :

Prix: du - cher au + cher

On retrouve la trace des premiers mécanismes de tournebroche à contre-poids vers la moitié du XVIème siècle. Ils servaient alors à la cuisson des divers rôtis, poulardes, etc.

Dans les grandes demeures, les châteaux ou les hospices, la cuisson des aliments n'étant à l'époque possible qu'au feu de bois. Ces mécanismes étaient installés à droite ou à gauche du foyer, contre le mur d'appui de la cheminée ou latéralement sur le jambage, voire même accrochés à la poutre en bois.

Les rouages, les vis sans fin et les divers axes en fer forgé étaient fabriqués par des "orlogeurs" et par des frères forgerons, qui vont aussi faire évoluer les diverses technologies de ces mécanismes : les formes des régulateurs, les poids qui entraînent les mécanismes vont passer du simple galet au poids de plomb fondu, etc. Les décorations sont plus ou moins travaillées : la coquille de Saint Jacques restant un ornement assez courant.

→ N'hésitez pas à nous contacter pour tout complément d'information sur l'un de ces anciens mécanismes.

Plus de Accessoires anciens de cheminée
Plus de accessoires anciens de cheminée
↑ Haut de page